Replicating portfolios


  • Print
  • Connect
  • Email
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google+

Dans la démarche de construction d’un modèle interne, les compagnies d’assurance-vie sont souvent confrontées au choix d’une méthode d’obtention de la distribution des fonds propres économiques à un an. Or le caractère extrêmement simulatoire de ce type d’approches peut parfois induire des temps de calculs conséquents allant jusqu’à compromettre leur mise en œuvre opérationnelle. Le recours à des techniques d’accélération ou d’approximations des calculs apparaît ainsi indispensable à l’utilisation de telles méthodes. Parmi les approches possibles, la technique dite des Replicating Portfolios permet de réduire fortement les temps de projections en estimant les fonds propres à l’aide d’un portefeuille d’actifs reproduisant la valeur économique des passifs de la compagnie.

Le calibrage du Replicating Portfolio soulève néanmoins certaines difficultés pouvant conduire à des résultats parfois peu satisfaisants. Une méthode de calibrage cohérente avec la définition du capital économique telle qu'elle est formulée dans la directive Solvabilité II a récemment été développée par Laurent DEVINEAU et Matthieu CHAUVIGNY. Cette méthode repose sur une analyse préliminaire de la relation entre les fonds propres en t=1 et les risques financiers projetés, qui permet d'optimiser la sélection des actifs composant le portefeuille répliquant. La construction du portefeuille par régression permet ensuite d'utiliser celui-ci pour le calcul du capital économique.

Devineau, L., Chauvigny, M. (2010) Replicating portfolios : techniques de calibrage pour le calcul du capital économique Solvabilité II - working paper